Yoga express : les 5 tibétains

16 Déc 2019 | 0 commentaires

Une fois que ces 5 Tibétains seront entrés dans votre vie, il est fort possible que vous ne puissiez plus vous en passer. Venus d’un monastère de l’Himalaya, ils vous promettent vitalité et longévité. Ce sont 5 exercices (qu’avez-vous cru?) faciles à mémoriser et vite faits, à exécuter chaque matin ou soir. On les dit même « fontaine de jouvence ». 

Les bienfaits des cinq Tibétains

Ces 5 Tibétains vous prendront quelques minutes par jour. Ils sont à enchaîner dans l’ordre pour stimuler vos 7 glandes endocrines (elles correspondent aux 7 chakras dans la philosophie hindoue). Ces glandes sont les glandes sexuellessurrénales, le thymus, le pancréas, la thyroïde, l’hypophyse et l’épiphyse et elles règlent tout notre système corporel. Ce rituel tibétain donne une belle énergie, désintoxique, tonifie le système digestif et assouplit muscles et tendons.
Comme pour le yoga, le mieux est de faire l’exercice le matin, à jeun (pour éviter d’être barbouillé). Commencez par faire chaque exercice 3 fois, sauf le premier que vous arrêterez lorsque vous sentirez un tournis (à peu près au 7e tour). Augmentez tranquillement au fil des semaines et des mois jusqu’à 21 répétitions. Pratiquez pieds nus, sur un tapis de yoga, en élargissant progressivement l’amplitude des mouvements. Respirer consciemment pendant les exercices potentialise les bénéfices. Comme au yoga d’une manière générale, inspirez en ouverture et expirez en fermeture du corps. 

Premier Tibétain : le derviche tourneur ou la toupie

 

Pour le derviche tourneur, retrouvez votre âme d’enfant et placez-vous debout, les bras en croix, paumes de mains tournées vers le sol. Puis tournez sur vous-même, dans le sens des aiguilles d’une montre. Pour faciliter le mouvement, pivotez sur votre pied d’appel et donnez l’impulsion avec le pied gauche pour tourner. Posez votre regard sur un point fixe, comme les danseuses. Arrêtez-vous dès la sensation de vertige, pieds bien à plat à largeur d’épaules. Joignez les mains devant votre visage et fermez les yeux jusqu’à la fin du tournis.

 Ce premier Tibétain augmente l’énergie corporelle, améliore l’équilibre et évacue l’énergie négative.

Deuxième Tibétain : le lever les jambes ou le clic-clac

 

Pour le lever de jambes, allongez-vous sur le dos, bras le long du corps, mains à plat exerçant une ferme poussée vers le sol. Gainez vos lombaires et collez-les au sol en rentrant votre ventre au niveau du nombril. Soulevez la tête, menton rentré et levez les jambes à la verticale (vous pouvez les plier au début.) Redescendez lentement la tête et les jambes tendues. Vous vous visualisez en clic-clac maintenant ? (on est bien peu de choses, n’est-ce pas ?)
 Ce deuxième Tibétain renforce les abdominaux et le cou, stimule le plexus solaire, le pancréas et la thyroïde. 

Troisième Tibétain : l’arc ou le chameau

 

L’arc commence à genoux, mains à l’arrière des cuisses. Inclinez le buste en avant, menton sur la poitrine et nuque allongée. Levez la tête et étirez doucement le buste en arrière en projetant le sternum en avant, toujours bien gainé. Ouvrez bien la région thoracique. Contractez les fessiers, cuisses en extension. Revenez à la position initiale en ramenant la tête en dernier. Au départ, vous ne vous arquerez peut-être pas beaucoup (juste les sourcils !) mais cela viendra vite.
 Ce troisième Tibétain étire le cou, les abdos et les fléchisseurs des hanches. Il ouvre le plexus solaire et tonifie le thymus, la thyroïde et les surrénales.  

Quatrième Tibétain : le pont ou la table 

 

Pour faire le pont, vous êtes assis mains à plat sur le sol de chaque côté de vos hanches. Jambes tendues, pieds écartés à largeur du bassin, ouvrez la poitrine vers l’avant et soulevez le bassin vers les pieds et vers le haut pour former une magnifique table avec les quatre pieds solides que sont vos mains et vos pieds. Laissez aller votre tête en arrière. La table vous semble de guingois ? Vous ferez mieux la prochaine fois (Tout le monde n’est pas menuisier ! ) Revenez à la position initiale en rentrant le menton dans la poitrine.
 Le quatrième Tibétain renforce le dos, les épaules et les fessiers. Il active la thyroïde, le thymus  et les surrénales.

 

Cinquième Tibétain : le chien tête en bas et tête en haut

Pour le chien tête en bas, vous êtes bien sûr à quatre pattes, mains à plat, doigts écartés, les pieds à largeur du bassin, dans l’alignement des mains. pointe des pieds au sol, poussez vos fesses vers le haut en tendant les bras et les jambes. Vous formez un triangle dont la pointe est votre bassin. Les pieds se posent à plat sur le sol. La nuque est détendue, tête pendant vers le bas. Ne partez pas tout de suite ! Votre (étrange) chien doit maintenant faire la tête en haut. Dans l’expiration, redescendez les fesses vers le sol en position de pompes, puis arquez le dos, poitrine en avant, bien ouverte et tête vers le haut.
Le cinquième Tibétain renforce le haut du corps, et étire les muscles et tendons de l’arrière des jambes. Il dynamise les surrénales, le thymus et la thyroïde.

Cette gymnastique énergétique terminée, debout, pieds largeur de bassin, bras le long du corps, prenez trois respirations profondes. Exécutez ce rituel avec le plus de fluidité possible et en pleine conscience de l’instant que vous vivez. Avouez maintenant que si vous dites « je n’ai pas le temps », vous n’êtes pas crédibles.

Image by AndiP from Pixabay

A lire aussi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This