Yoga Débutant : les premiers pas

17 Fév 2020 | 0 commentaires

En Occident, le yoga est considéré comme une pratique de détente et de bien-être, mais en Inde d’où il puise ses fondements, il a pour but de booster la santé, d’embellir le corps et plus globalement d’améliorer la vie. Beau projet, non ? L’idée fondamentale, c’est d’exécuter des postures, en les couplant à un travail sur le souffle et le mental. Une séance de yoga se déroule le plus simplement du monde et vous allez savoir comment en profiter au mieux, avec le plus de plaisir possible.  Mais voici tout de suite les détails.

L’origine

Le terme yoga signifie “union” en sanskrit. C’est un principe de vie, vieux de 5 000 ans quand même,  qui repose sur cinq fondements :

  • les exercices, sous forme d’une combinaison de postures, dites asanas.
  • Le contrôle de la respiration, dite pranayama;
  • la relaxation ;
  • la méditation;
  • l’alimentation, dite ayurvédique.

Le but du yoga et ses bienfaits

Il existe plusieurs sortes de yoga. La plus connue et la plus pratiquée dans les pays occidentaux est le hatha yoga, qui signifie yoga postural en sanskrit. C’est aussi le yoga traditionnel de l’Inde. On travaille sur trois axes essentiels qui sont le corps, le souffle et le mental. Le but du yoga est d’unifier ces trois axes, pour bénéficier de leur synergie.

L’étirement du corps

Fluidité, souplesse, force, longévité et stabilité, c’est ce vers quoi tend la pratique d’une séance de yoga. Le squelette, les muscles, les ligaments et les organes internes sont renforcés. Dans les postures, on se concentre sur l’étirement de la colonne vertébrale, pivot de notre équilibre postural. L’allongement de tous les muscles du corps, leur échauffement progressif et leur détente améliorent la circulation du sang et de la lymphe.

Le contrôle du souffle

La respiration, habituellement hors de notre conscience, est contrôlée et suit le mouvement du corps. Savez-vous que les occidentaux, respirent au tiers de leurs capacités ? Observer son rythme respiratoire développe d’abord la concentration. Au cours d’un exercice de respiration, la capacité pulmonaire augmente en même temps que l’oxygénation de tout le corps. Quelques aller-retour respiratoires et vous voilà purifié. Tout à coup, l’esprit s’éclaircit, les muscles contractés se déroulent.

La fixation du mental

La pensée qui toujours sautille d’une idée à l’autre dans un monologue sans fin se fixe enfin. On fait le vide. On agit, on écoute et on ressent. En cours de séance, un jour ou quelques jours après, on sent que quelque chose s’est modifié, l’esprit s’est éclairci ou une tension a disparu.

L’énergie

Pendant ce temps, l’énergie circule avec plus de fluidité, accélérant l’élimination des toxines. Le système immunitaire est boosté. Faire une salutation au soleil, par exemple, vivifie, libère les fluides et dénoue les articulations. Le métabolisme est augmenté.

Le déroulement d’une séance de yoga

Il vaut mieux faire ses premières séances de yoga sous le regard, toujours bienveillant, d’un professeur qui corrigera votre posture. Car on peut se blesser en faisant du yoga. Pas aussi souvent qu’au rugby, mais ça fait mal quand même ! Il vaut mieux aussi pratiquer avec régularité et privilégier la qualité à la quantité. Un cours, hebdomadaire au minimum, dure environ une heure. Chez vous, 10 minutes peuvent suffire, plus facile à intégrer dans un emploi du temps. Voici comment se déroule une séance classique de yoga :

D’abord le décor

Certains mettront une musique douce ou une lumière tamisée. Pour pratiquer seul, il vous suffit d’une place pour dérouler votre tapis, sur un coin d’herbe en extérieur si ça vous chante.

Allô la base !

On s’allonge. Ça démarre fort. (Mais on a bien dit que ce n’était pas du rugby). On pratique sur un tapis de sol dans une ambiance feutrée. On commence par le pranayama, pour reprendre contact avec soi : « Bonjour, moi ! »

On bouge et on respire

On s’échauffe, les postures comportent des étirements variés, debout, assis, à quatre pattes. On se plie comme une tige (enfin, on essaye.) d’un côté, de l’autre en essayant de garder la concentration. Souvent le mental s’égare sur le voisin de tapis ou le repas du soir, c’est normal. On se contente de revenir à soi, tranquillement.

On respire et on bouge

On se concentre sur l’exécution des mouvements et de notre souffle. On travaille sur des parties précises du corps, en s’adaptant à ses limites, pas plus, pas moins. Peu à peu le corps se détend, la main touche le sol. Petite victoire.  

Bonjour le monde !

On s’allonge (sans blague !) . Une petit temps de relaxation fait la transition et donne le signal de la fin de la séance. Et vous aurez une bonne idée de repas pour ce soir.

Les postures ou asanas

N’importe quelle tenue confortable et fluide conviendra. On peut réaliser ses asanas à la maison en pyjama ou en maillot à la plage. Pratiquez seul au début pour être plus impliqué dans la signification et l’objectif de votre posture.

Le sanskrit

Le nom des postures est souvent cité en sanskrit, la langue traditionnelle et universelle du yoga, accompagné de leur traduction. Ceci pour préserver l’intégrité de sa signification. C’est exotique au début, mais peu à peu on les reconnaît, on les prononce naturellement.

La symbolique des asanas

Une posture exprime à travers son mouvement une intention mentale. Par exemple, une flexion en avant évoque le repli sur soi. En même temps, la tête en bas, dirigeant le regard derrière soi, ouvre une autre perspective un autre regard, cela peut aider à résoudre un problème de votre vie quotidienne.

Les asanas portent des noms évocateurs. Comment ne pas prendre un peu des qualités du lion ou de la montagne en prenant sa posture ?

Les objectifs des postures

  • l’immobilité physique et la stabilité mentale mènent confortablement vers la force physique et mentale ;
  • l’étirement doit être sans autre douleur que celle de l’étirement proprement dit ;
  • la torsion assouplit, gaine et stimule la région du ventre ;
  • les flexions arrières, avants ou latérales affinent, tonifient et détendent ;
  • les postures couchées soulagent les tensions;
  • les postures inversées allègent et nettoient.

 

Les précautions

Le yoga est adapté à tout le monde. Evitez de pratiquer si vous sortez d’une intervention chirurgicale. Soyez très prudent en cas de prothèse ou de douleur articulaire. Adaptez si nécessaire les postures avec des supports comme une brique ou un zafu. Pour résumer, faites simplement preuve de bon sens, d’écoute de votre propre corps et de douceur pour votre âme.

Vous êtes débutant et vous voudriez en savoir plus sur le yoga. Comment se passe une séance, quels sont les bienfaits ? Pour tout savoir, c'est ici !

A lire aussi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This