Mini yoga à la maison : le yoga adapté aux enfants

25 Mai 2020 | 0 commentaires

Les problèmes de concentration d’un enfant, son refus d’aller se coucher ou son manque de confiance en lui ne sont pas toujours faciles à gérer pour les parents. Dans ce cas, le mini yoga à pratiquer à la maison est une solution pleine de bienfaits, comme vous allez le voir, et une alternative très sympa aux jeux vidéo ou à la télé. Vous ne savez pas comment faire ? Vous trouverez ici le pas à pas pour mener une séance de yoga apaisante adaptée aux enfants. Elle peut se pratiquer le soir pour faciliter le moment du coucher. Sympas et rigolotes, les postures de yoga pour petits proposées ici sont très simples. elles sont une occasion de partager un moment riche et ludique en famille, tout en évacuant les tensions de chacun, petits et grands.

Les bienfaits du yoga pour enfants

Le mini yoga dispense ses bénéfices sur l’enfant tant au niveau physique qu’émotionnel. C’est un moyen doux et respectueux de :

  • découvrir son corps ;
  • développer sa souplesse et sa coordination ;
  • *harmoniser sa croissance ;
  • apprendre à respirer pour se calmer ;
  • faciliter le calme et l’endormissement ;*
  • élargir l’esprit ;
  • développer la concentration et l’attention ;
  • apaiser, rassurer et canaliser les émotions ;
  • augmenter la confiance en soi.

La pratique du yoga adaptée aux petits

Proposez le mini yoga comme un jeu à votre enfant et adaptez la séance en fonction de son âge et de son attention : de 10 à 30 minutes, est suffisant pour une première approche :

  • choisissez un espace dégagé, calme et tempéré, en extérieur si la température s’y prête. Des vêtements confortables et souples, du genre pyjama, sont de rigueur ;
  • pratiquez pieds nus sur un tapis de sol ou une surface antidérapante, au moins une heure avant ou après un repas ;
  • exécutez chaque posture pour lui montrer et lorsqu’il s’essaye, soyez attentif, bienveillant et généreux en encouragements ;
  • s’il ne veut pas ou ne veut plus participer, n’insistez pas. Cela doit rester ludique alors ce sera pour une autre fois ;
  • le soir, une ambiance sereine, avec musique douce et lumière tamisée, pourra transformer la séance en un rituel du coucher.

Mener une séance de mini yoga

La séance de yoga pour enfant se décompose, comme pour les adultes, en 3 parties. On débute par une phase de respiration pour se rendre réceptif. Puis viennent les postures, dites asanas, où l’on reste le temps de 4 ou 5 inspirations-expirations. On finit par un temps de relaxation. Il est important de préparer votre séance avant de la mettre en pratique : les asanas d’animaux sont généralement appréciées des enfants, car elles font appel à leur imaginaire et leur goût pour le mimétisme. Pour donner plus de relief à cette séance, vous pouvez imaginer une histoire autour de ces animaux. La séance qui suit est une proposition. Exécutez les postures sans mise en scène si vous préférez. L’important est de passer un bon moment avec votre enfant.

La phase de respiration : entrer dans la séance de yoga

On s‘allonge sur le dos. On pose sa peluche préférée sur son ventre. On écarte un peu les bras de son corps, paumes de mains tournées vers le ciel. On inspire et on expire doucement 4 ou 5 fois. Le ventre se gonfle et se vide pendant que Lapinou ou Doudou ou Totor monte et descend comme s’il flottait sur la mer.

Les postures de yoga : imiter les animaux

On enchaîne par quelques postures de yoga faciles pour les enfants. Pour créer une ambiance sereine avant de se coucher, plaçons le décor. Nous sommes sur un lac, il fait nuit, tout est calme.

La grenouille

Posée sur un nénuphar est une grenouille. On s’accroupit parce qu’on est cette grenouille. On pose les mains à plat entre les pieds. On peut coasser doucement, sur son nénuphar. On fait doucement pour ne réveiller personne. Puis on commence à sautiller, entre 5 et 10 fois, en gardant toujours les mains sur son nénuphar. Un papillon de nuit passe et pour l’attraper, on déplie les jambes pour se mettre debout. Mais le papillon s’est posé un peu trop haut pour une grenouille.

Le papillon

Voici le papillon et on devient le papillon. Assis jambes pliées et plantes de pieds collées face à face. On met les mains sur ses orteils et on approche ses talons des fesses. On garde le dos droit car personne n’a jamais vu un papillon tordu. On pose sa main droite sur l’épaule droite et on pose la main gauche sur l’épaule gauche. On est maintenant prêt à s’envoler, on agite les coudes en gardant les mains sur les épaules et on agite les genoux en gardant les pieds collés. On s’envole, dos droit avec nos coudes et nos genoux comme des ailes. On se pose en haut de la montagne.

La montagne

On est cette montagne, belle et solide. On place les pieds côte à côte, exactement au même niveau. Jambes et bras tendus, on imagine des racines qui partent de nos pieds. À chaque fois qu’on expire, il y en une nouvelle racine qui descend dans la terre. Chaque fois qu’on inspire, la montagne grandit et son sommet est plus haut. On tend bien les bras vers le sol, on les étire jusqu’aux ongles pour être solide partout. Cette fière montagne est vraiment superbe. Le vent se met alors à souffler, la montagne penche un petit peu en avant, mais ses pieds ne bougent pas. Elle penche en arrière, à gauche et à droite, mais ses racines sont profondes et elle reste ferme sur sa base.

La tortue

Dans cette montagne, vit une tortue qui a mille ans et nous voici cette tortue. On s’assoit jambes tendues, puis on colle ses deux plantes de pieds. On passe ses bras sous les mollets et on pose les mains sur les pieds. On rentre la tête dans sa carapace en la rapprochant de la poitrine, puis des pieds. Et on se repose comme ça parce qu’on est une tortue un peu fatiguée. Puis trèèès lentement comme fait la tortue, on se déplie pour sortir de sa carapace.

L’escargot

La tortue a un grand ami, c’est l’escargot. On s’assoit à genoux, les fesses sur les talons. On se penche et on se roule en boule comme un escargot. On pose la tête sur le sol et on allonge les bras le long du corps, les mains près des pieds, paumes vers le ciel. On reste ainsi à respirer lentement aussi longtemps qu’on veut, comme un escargot tout mou et tout tranquille qui a tout son temps.

La relaxation : conclusion de la séance de yoga

Allongé sur le dos, on écoute son souffle (Lapinou est invité à revenir.). On expire doucement et on inspire. On sent le ventre se gonfler et se vider. Voici qu’on est un tapis volant qui flotte dans les airs en emportant Lapinou. Chaleur, douceur, bien-être, sommeil peut-être…

Vous pouvez aussi proposer à votre enfant la posture du chien tête en bas, pour favoriser le sommeil ou la posture du cobra, qui calme les maux de ventre.

Vous trouverez ici un pas à pas d’une séance de yoga pour enfants avec le détail des postures, pour aider votre enfant à gérer ses émotions.

A lire aussi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This