Le Yoga : Avec ou Sans Tapis ?

21 Sep 2020 | 0 commentaires

Le tapis de yoga est bien agréable pour se protéger d’un sol froid et pour faciliter les postures. Mais on n’a pas toujours son tapis sur soi. Parfois on n’a pas encore investi dans cet accessoire. En déplacement, à l’intérieur ou à l’extérieur, si l’envie vous prend, sachez que rien ne vous empêche de pratiquer à même le sol. Le yoga est possible n’importe où, n’importe quand, avec ou sans tapis, et même discrètement en public… Moyennant quelques petites précautions et en favorisant certaines postures.

À l’origine du tapis de yoga

Les premiers yogis pratiquaient essentiellement la méditation. Ils s’asseyaient sur l’herbe, la terre battue, ou bien sûr des peaux de bête (tigre et cerf étaient préférés pour leur valeur hautement symbolique dans le Bouddhisme.). C’est avec l’arrivée en Occident du Hatha yoga et de ses postures (au XIXe siècle) que l’on voit apparaître des nattes de yoga en coton tressé. L’aisance certes, est bien là, mais les postures se faisant de plus en plus sportives (les occidentaux aiment les complications), la stabilité et l’amorti deviennent problématiques. Vers la fin du XXe siècle, une certaine prof de yoga, Angela Farmer, fit sensation avec son nouveau tapis hyper-méga-cool (on parlait comme ça dans les années 80.) : un bloc de mousse. Joie. Tout le monde avec sa petite mousse ! Adieu esthétique. Top là, stabilité (toujours le parler d’époque pour être dans l’ambiance).

Le tapis de yoga standard

En post-années 2020, si on veut être bien équipé, on a sous les pieds un tapis de yoga antidérapant, histoire d’éviter un grand écart ou une posture sur la tête non prévus. On a aussi un tapis qui se plombe bien au sol au lieu de s’enrouler sèchement sur lui-même à l’insu de notre plein gré. Le tapis de yoga standard est aujourd’hui plus fin qu’un tapis basique de gym (0,5 cm au lieu de 1,5 cm), donc plus stable pour faciliter les postures d’équilibre (Mais moins douillet. En même temps, on est là pour faire le « guerrier », pas pour faire la sieste.). Tous ces petits arrangements techniques ont fait monter le prix du tapis, tandis que, mode du yoga oblige, les ventes ont grimpé de concert. Malheureusement la majorité des tapis de yoga, en  PVC et TPE, sont très polluants. Les tapis écologiques et recyclables ont alors fait leur apparition, avec des matériaux plus sains et respectueux de notre planète. Là, le prix grimpe encore mais on lui pardonne, car l’accessoire de yoga est beau, naturel et lui et nous, c’est pour la vie. Un tapis de qualité,  ça induit plaisir, confort et sécurité et facilite donc la progression dans les postures.

Pratiquer le yoga sans tapis

Pour autant, certains adeptes du yoga, pas forcément confirmés, ne jurent que par le contact à même le sol, pour être en lien avec l’énergie de la terre, par exemple. L’absence de tapis oblige aussi à porter plus d’attention à son corps. Vous voulez essayer par curiosité ou vous n’avez pas le choix, allez-y.  L’essentiel est en fait de trouver une position stable et relativement confortable.

Les alternatives au tapis de yoga

Vous n’êtes pas obligé  de pratiquer le yoga à la dur avec un sourire crispé. Vous pouvez remplacer le tapis de yoga par autre chose. Préparez un peu le terrain quand même. Évitez les postures debout, surtout d’équilibre.

  • Pour une séance à l’intérieur : positionnez-vous sur un sol non glissant et une surface stable. Pratiquez de préférence sur une moquette rase ou une couverture, pour vous protéger du froid et de la dureté du sol. Gardez la serviette, qui a tendance à glisser et se froncer, pour des postures couchées ou assises.
  • Pour une séance à l’extérieur : le sable d’une plage en été ou ce petit carré d’herbe nappé de soleil vous donne envie, là, tout de suite, de faire un chien tête en bas ? Avant de vous lancer, examinez le sol à la recherche d’ aspérités, de cailloux ou des racines traîtres. Allongez-vous et pliez les genoux sur le ventre pour tester votre confort.

Les postures sans tapis

Un tapis de yoga, sinon rien ? Alors, rien ! Le yoga peut s’appliquer dans votre vie quotidienne et se vivre en dehors d’un tapis en adaptant l’asana pour qu’il apporte ses bienfaits sur un moment donné. Voici quelques asanas à pratiquer sans tapis, mais vous en découvrirez d’autres après avoir testé celles-là.

La posture du diamant : à genoux, les orteils qui se touchent, les mains sur les cuisses. Cette posture peut se pratiquer à jeun ou ventre plein. Essayez-la en mangeant. Pas au snack, parce que le style Yoda risque de perturber fortement votre entourage (les gens ne sont pas drôles, c’est comme ça.). Installez-vous plutôt chez vous, devant une table basse.

La posture de la montagne : debout, tenez-vous droit et bien campé en attendant le bus (par contre, gardez les bras le long du corps si vous ne voulez pas faire pleurer les enfants.).

La posture du  papillon : assis, pliez les genoux et écartez-les sur les côtés. Agitez-les comme des ailes devant la télé (lâchez-vous, vous êtes sûr que personne ne vous regarde.) ou en discutant au téléphone.

La posture des jambes au mur : sur un lit ou sur un tapis, pattes en l’air contre un mur, c’est royal avec un bon bouquin. Au bureau, vous pouvez, à condition d’être le PDG.

La posture du cadavre : au lit, laissez votre corps se relâcher entièrement, avant de vous endormir comme un bébé

Une séance de yoga express : une petite méditation dans la salle d’attente ne vous demande aucun accessoire, mais juste un peu de temps et d’attention. Un scan du corps ou d’une partie du corps : le front qui se déplisse, les mâchoires qui se décrispent et voilà. Ni vu, ni connu et sans tapis, madame !

Des respirations : quelques aller et retour en respiration abdominale avant un rendez-vous. Une respiration du feu dans la voiture pour se dynamiser : inspirez doucement par le nez et expirez d’un coup en laissant se creuser le ventre.

Des bandhas : ces contractions peuvent se pratiquer discrètement à tous moments. Sauf le bandha de la gorge : une respiration de Dark Vador dans la file d’attente de la caisse risque de causer quelques remous émotionnels.

Le tapis de yoga est-il utile ? Oui. Indispensable ? Pas toujours. On vous dit quand vous pouvez vous en passer et quelles postures sont alors possibles.

Ce que le yoga nous enseigne là, c’est qu’une posture physique se vit comme une posture morale : tout au long de la vie, à chaque instant et en quelque endroit que ce soit, avec ou sans tapis.

A lire aussi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This