La Roue de Yoga | Tout Connaître sur cet Accessoire

La roue de yoga s’avère un accessoire de yoga bien utile et joliment ludique. Vous débutez en yoga ? Elle est parfaite pour rassurer et vivre plus confortablement les postures. Vous êtes un pratiquant confirmé ? Cet objet circulaire vous sera précieux pour approfondir et complexifier vos mouvements. La Yoga Wheel est un soutien impeccable pour les flexions et les inversions. Elle guide le corps en toute sécurité, pour peu qu’on sache comment la choisir et l’utiliser. Découvrez tout de suite les bienfaits de cet intrigant cercle et comment l’intégrer à votre séance.

A quoi sert une roue de yoga ?

Quelle est son utilité ? Est-ce un outil pour acrobate des réseaux “sociaux” ? Pas du tout.

Ce cercle rigide d’un peu plus de 30 cm de diamètre a commencé récemment son histoire (en  2015), mais s’est rapidement fait remarquer sur les tapis de yoga. Inventée par deux enseignants de yoga, Raquel Vamos et Dov Vargas, la Dharma Yoga Wheel, comme elle fut baptisée, est un objet polyvalent. En fait, selon ses créateurs new-yorkais, les roues de yoga s'adressaient de prime abord aux débutants, le but étant de leur ouvrir l’accès à des postures plus exigeantes. L’objet en effet, malgré l’instabilité caractérisée par sa forme circulaire, offre un appui inespéré pour par exemple, améliorer une chandelle ou mieux ressentir la détente dorsale dans une pince debout. Évidemment, l’aspect ludique et les possibilités infinies de l’accessoire de yoga ont fasciné les pratiquants aguerris. Du coup, son utilisation s’est élargie  à tous les niveaux de pratique. Chacun peut donc s'approprier cet outil inspirant et dynamiser sa séance :

  • en soutien des flexions arrière ou avant ;

  • en point d’ancrage pour se stabiliser ;;

  • en approfondissement du mouvement ;

  • en intensification d’une extension ;

  • comme une variante d’asana ;

  • en tant qu’accessoire de massage et de relaxation. 

Les bienfaits de la roue de Yoga 

Les roues de yoga mobilisent particulièrement le dos, du cou aux lombaires, en passant par les épaules, les omoplates. L’outil masse également l’abdomen et permet d’assouplir le bassin, d’étirer avec fluidité les adducteurs et les muscles fléchisseurs des hanches.

  • Soutenu confortablement par la roue de yoga, on se détend, plus flexible on va plus loin, on tient plus longtemps et donc, on profite mieux des bienfaits ;

  • la wheel  travaille les ouvertures, en particulier celle de la cage thoracique, mais aussi celles des chakras du cœur et de la gorge. Elle approfondit le travail respiratoire ;

  • elle améliore le sens de l'équilibre ;

  • elle dénoue les tensions au niveau des fascias, du dos et de la poitrine par un massage profond ;

  • avec un peu d'habitude, elle facilite la confiance et le lâcher prise, effaçant les tensions mentales ;

  • elle améliorer le maintien, notamment au niveau du haut du dos, des épaules et du cou (bosse de bison) et renforce la partie abdominale ;

  • elle soulage les douleurs lombaires. 

Comment choisir un Yoga Wheel ? 

Les dimensions

Pour s'adapter à toutes les morphologies, les roues de yoga forment un cercle rigide de 27 à 35 cm de diamètre. Le diamètre de 33 cm est le standard adulte qui correspond à une fourchette de taille bien large : de 1,45 m à 1,85 m ! La largeur de 12,7 à 14 cm (Standard : 13 cm) correspond à l’espace entre les omoplates ou pour placer les deux pieds côte à côte. 

La matière

L’accessoire est formé d’une structure circulaire rigide pour former une roue de yoga en bois ou en plastique moulé par injection, et recouverte d’une texture de surface douce et antidérapante. Ce revêtement peut être plus ou moins rembourré voire à picots massant, en mousse TPE ou en matériaux durables et recyclables, comme le caoutchouc ou le liège naturel. 

La qualité de fabrication

Le choix est important. Vous trouverez des roues de yoga pas chères, mais il n’est pas sûr qu’elles soient durables. Pour votre sécurité, assurez-vous de la solidité et de la sûreté de fabrication. Vérifiez la capacité de charge qui devrait aller de 200 Kg jusqu'à 500 kg. 

La praticité

Le poids de l’objet doit vous permettre de le transporter facilement. Un poids autour de 1 kilo est raisonnable. Quelques modèles proposent un sac de rangement dédié. Il existe aussi des roues de yoga ovales, moins encombrantes et plus sécurisantes pour les novices, car forcément plus stables.

Comment utiliser une Dharma Yoga Wheel 

Voici quelques exemples d’asanas avec roue de yoga, qui vous donnent l’occasion de l’appréhender en confiance. Commencez par vous installer dans le silence et le calme sur votre tapis de yoga, avec votre roue de yoga. Prenez quelques instants pour vous relâcher en faisant quelques respirations profondes. Pensez aussi à en faire entre les postures. 

La planche avec roue de yoga aux pieds

À quatre pattes devant la roue, tendez une jambe et faites rouler la roue vers l’arrière jusqu’à ce que vous puissiez poser le cou de pied dessus. Positionnez-vous en planche, le corps bien tendu. Puis si vous le pouvez, tendez l'autre jambe et posez-la à côté de l’autre sur la roue.

Le demi-pont avec la Wheel

Asseyez-vous pied nu (pour ne pas glisser) jambes pliées, adossé à la roue en la calant entre les deux omoplates et en la collant au bas du dos. Puis faites rouler l’accessoire le long de la colonne, en poussant avec les jambes bien ancrées. Laissez-vous basculer, le dos épousant la forme de la roue et reposant mollement sur cette surface convexe. Progressez en étirant le bas ou le haut du dos selon votre ressenti. Laissez aller les bras au-dessus de la tête. Sentez l’ouverture de la cage thoracique. 

Massage du dos avec la roue

Prolongez l’effet relaxant de cette même posture en la transformant en massage du dos : effectuez des mouvements de va-et-vient sur la longueur de la colonne vertébrale, en faisant rouler votre accessoire des épaules aux lombaires en insistant sur les zones tendues. 

Posture de l’enfant 

Excellente contre-posture des deux précédentes. À genoux jambes écartées, placez la roue devant vous. Tenez-la et faites-la rouler vers l’avant, en l’éloignant de vous pour étirer le haut du corps, tête dans le prolongement de la colonne. Ouvrez les épaules, rapprochez les omoplates, basculez le coccyx vers l’arrière. Essayez peut-être de rapprocher le tronc et le front du sol. Respirez tranquillement. Pour quitter, relâchez les bras, redressez-vous en enroulant puis déroulant le dos des lombaires jusqu’à la tête. 

La posture de la pince avec roue

En pince debout, la roue est pratique pour vous échauffer ou si vous avez du mal à toucher le sol. Posez la roue à vos pieds. Inspirez, puis expirez en vous penchant en avant pour poser les mains sur la roue. Penchez-vous un peu plus (vous pouvez plier les genoux) et posez les avant-bras sur la roue, puis le sommet de la tête. 

Essayez également une pince assise, le tronc bien étiré, jambes tendues et orteils vers le ciel. Posez la roue contre la plante de vos pieds et tentez de la toucher ou de l'attraper en gardant le dos droit. Respirez, redressez doucement le dos, vertèbre par vertèbre.

 Au fur et à mesure que vous prendrez de l'assurance avec la Yoga Wheel, laissez-vous aller à jouer et à improviser sans retenue. Comme le bolster ou la brique, elle vous ouvre de nouvelles possibilités à explorer avec votre corps.

Laissez un commentaire : 0 commentaires

Laissez un commentaire ::