Le Tapis de Relaxation

Parmi les tapis destinés à la détente du corps, le tapis de relaxation est un incontournable. Vous pratiquez le yoga ? La relaxation, vous le savez, fait partie intégrante de cette discipline. Elle intervient en début ou en fin de séance, mais aussi tout au long d’une séance de yoga doux. Pour profiter au maximum des bienfaits d’une détente, le corps doit être sécurisé, à l’aise et exempt de tensions. Le matelas de bien-être est là pour accueillir votre corps en toute décontraction. Quelle natte convient à un yoga zen et comment en profiter au mieux ? Asseyez-vous confortablement, inspirez, expirez, relaxez-vous et lisez la suite !

Pourquoi un tapis de relaxation ?

Les compensations posturales et les réactions émotionnelles créent des tensions musculaires et articulaires souvent inconscientes. Lors d’une relaxation, vous permettez à votre corps de se relâcher complètement, facilitant les échanges sanguins et lymphatiques, stimulant l’élimination des déchets. Pour ce faire, il vous faut créer les meilleures conditions de délassement. Vous avez besoin de créer une bulle de bien-être, sécurisante et confortable. Une ambiance calme et une température agréable sont un bon début. La relaxation allongée est la plus facile. Vous pouvez vous étendre sur un lit, une moquette épaisse. Néanmoins, un tapis de relaxation spécifiquement réservé à cette activité vous sera plus bénéfique pour plusieurs raisons :

  • le fait de prendre votre tapis, de le dérouler envoie le signal d’une détente imminente à votre corps. Par anticipation, vos épaules et du dos, zones importantes de tensions, se relâchent déjà  ;

  • une natte de relaxation a les dimensions idéales, suffisantes pour être à l’aise et prévues pour s’emporter et se ranger facilement ;

  • grâce à votre tapis, vous pouvez vous délasser en n'importe quelle circonstance et lieu. Que ce soit en extérieur ou en intérieur, vous avez un support tous terrains, qui vous isole du froid et des aspérités.

Choisir son tapis de relaxation

Des critères comme la  conception, les finitions du produit, sa composition et sa praticité restent le moyen le plus sûr de faire un choix éclairé pour obtenir un tapis de relaxation au meilleur rapport qualité-prix. Il ne restera plus ensuite qu’à vous laisser guider par votre instinct.

La qualité d’un tapis de sol

  • Vérifiez le lieu de fabrication. Un tapis provenant de Chine est certes moins cher, mais sa composition et l’origine des matériaux sont moins transparents qu’un produit français. De même un produit fabriqué en série n’offrira pas les mêmes performances qu’un produit artisanal ;

  • portez attention au descriptif du tapis. Il est souvent révélateur de l’esprit et de l’éthique du fabricant, de sa compréhension du produit. Cela vous garantit une natte bien pensée pour l’usage prévu. À savoir, durable et solide et saine ;

  • un tapis est idéalement relaxant s’il est constitué d’une matière naturelle, moelleuse sans mollesse. Respirant, il est chaleureux mais tempéré ;

  • votre peau va connaître sur une longue durée un contact étroit avec votre tapis. Il est donc préférable qu’il soit composé de matériaux sains, voire biologiques. Il préserve ainsi votre santé, sans finir sa vie en déchet dans l’environnement pour des dizaines d’années.


La praticité

Il est probable que vous aurez à dérouler votre natte sur différentes surfaces, parfois pas très propres. Vous allez le piétiner, peut-être transpirer dessus. Il importe donc que votre accessoire soit facile d’entretien. Une matière qui se nettoie d’un coup d’éponge ou passe au lave-linge facilite la vie.

Un tapis épais offre une isolation et un moelleux agréables : tablez sur une épaisseur conséquente (4 cm) . Il s’agit en effet d’effacer toute tension en quelque partie du corps que ce soit. Pour tout dire, contrairement à la méditation qui exige une posture corporelle ferme, une séance de relaxation vise un total lâcher-prise du corps. Le matelas peut donc être douillet à souhait et si votre session se transforme en petite sieste régénérante, eh bien, c’est parfait ! Pensez tout de même que le tapis de relaxation doit être assez léger pour que vous puissiez l’emporter où vous voulez. La longueur et la largeur sont standards, soit 180 cm sur  60 cm. Certains modèles sont munis d’anses pour les transporter aisément. Vous pouvez aussi vous équiper du sac de transport adéquat.


Les différentes caractéristiques des tapis de yoga relaxants

Il existe de nombreuses matières disponibles parmi les tapis de yoga :

le liège : il est un peu fin pour une session de relaxation, mais vous pouvez le doubler d'une couverture. Il se nettoie facilement, d’un coup d’éponge très légèrement humide ;

le caoutchouc : facile d'entretien, il est aussi plus lourd et pas forcément confortable pour une détente prolongée ;

le tapis de yoga en laine : chaud et confortable. Il demande un lavage à basse température à la machine ou à la main. La laine a l’avantage de réguler la température du corps. S’il fait froid, elle vous réchauffe, s’il fait chaud, elle laisse respirer la peau et s’évacuer la transpiration ;

la natte de coton se transporte et passe facilement à la machine. Elle peut être un peu fine pour une immobilité prolongée, selon le sol sur lequel vous la déroulez ;

le tapis futon est un tapis en coton rembourré. Il est la plupart du temps garni de kapok. C’est une matière saine, naturelle, isolante et très confortable. Niveau entretien, il est en général muni d’une housse qui passe au lave-linge ;

le pvc est facile d’entretien, mais il a tendance à se tasser avec le temps. Il n’est pas respirant. En outre, il est polluant et peu sain pour la peau ;

le tapis d'acupression : il est garni de picots qui ont pour effet de stimuler des points d’acupuncture, tout en provoquant un afflux sanguin sous la surface de la peau. Cela a pour résultat d’optimiser la détente et de calmer les douleurs, en particulier dorsales et cervicales. Plus court, il n’accueille pas toute la longueur du corps et demande à être posé sur une couverture ou un tapis.

Comment se relaxer sur son tapis ?

En yoga, on calque la relaxation sur le pranayama (respiration) pour canaliser l’énergie. Le but est de mettre le corps en repos total pour enfin apaiser l’esprit. Se relaxer est simple en théorie, mais la pratique coince un peu, tant l’idée de rester “sans rien faire” nous met mal à l’aise. Et puis la technique s’intègre peu à peu et les bénéfices se font toujours plus évidents avec le temps. 

Les bienfaits du relâchement corporel

Une profonde détente physique procure des effets positifs indispensables à l’équilibre. Dans votre organisme, elle :

  • efface les tensions physiques, comme les courbatures ou les douleurs lombaires ;

  • diminue le stress chronique et l’irritabilité ;

  • apaise le mental et permet de prendre du recul par rapport aux ruminations, angoisses et préoccupations ;

  • contribue à une meilleure concentration ;

  • améliore le sommeil ;

  • calme les maux de tête et de ventre ;

  • ralentit le rythme respiratoire et la fréquence cardiaque et fait baisser la pression artérielle ;

  • équilibre le système nerveux ;

  • renforce le système immunitaire.


Pratiquer une séance de relaxation

  1. Choisissez une tenue décontractée. Installez votre tapis de relaxation dans un endroit calme, sous une lumière tamisée et à une température agréable.

  2. Allongez-vous sur le dos et couvrez-vous d’un plaid. Fermez les yeux et commencez votre pratique par des exercices de respiration.

  3. Laissez aller l’inspiration naturellement. A chaque expiration, relâchez les zones de tension du corps;

  4. Maintenant observez votre respiration. Ne faites que ça : laissez-la “vivre sa vie” et sentez le souffle aller et venir, écoutez-le.

  5. Restez aussi longtemps que vous voulez. Quand vous sentez que votre corps et votre esprit sont détendus, étirez-vous. Pliez les jambes et basculez sur le côté pour vous asseoir. Votre corps est alors prêt à utiliser pleinement ses capacités.

Différentes respirations yogiques peuvent être mises en place. Vous trouverez ici des techniques respiratoires, comme la respiration abdominale, la respiration alternée, victorieuse, la respiration égalisée, solaire ou lunaire, ainsi que la respiration rafraîchissante. 

Laissez un commentaire : 0 commentaires

Laissez un commentaire ::